Soutenance HDR

HDR Maryvette
Le 8 décembre 2015, au Centre universitaire de Paris V Sorbonne, Maryvette Balcou-Debussche, Coordonnatrice UNIRéS pour l’ESPE de La Réunion et rédactrice en chef de la revue Éducation, Santé, Sociétés, a soutenu son d’Habilitation à Diriger les Recherches, intitulée :

« De l’éducation thérapeutique à la littératie en santé.
Problématisation sociologique d’objets didactiques contextualisés »
.

Le jury était composé de :
Pr Dominique Berger, Université Claude Bernard-Lyon 1, Laboratoire HESPER
Pr Alain Deccache, Université de Louvain, Faculté de Santé Publique
Pr Didier Jourdan, Université Clermont-Ferrand 2, Laboratoire ACTé
Pr Jean-François Marcel, Université de Toulouse, Laboratoire EFTS
Pr Frédéric Tupin, Université de La Réunion, Laboratoire Icare
Pr Nathalie Wallian, Université de La Réunion, Laboratoire Icare

  • Résumé

L’éducation thérapeutique proposée aux personnes malades chroniques est analysée ici comme un espace transitionnel qui s’inscrit à la croisée de plusieurs mondes de vie : les soignants et les patients, le contexte de la situation d’apprentissage et le contexte « ordinaire », mais aussi les sciences biomédicales et les sciences humaines et sociales. C’est dans cet espace intermédiaire que se confirme mon cheminement scientifique, interrogé ici sur une amplitude de deux décennies de travaux menés à La Réunion, dans l’Océan Indien et plusieurs pays d’Afrique. À travers un mouvement constructif, dynamique et collaboratif qui va de l’éducation thérapeutique à la littératie en santé, je soumets ainsi à
la communauté scientifique de nouvelles possibilités de mise en dialogue d’épistémologies et de praxéologies a priori irréductibles, ce qui devrait inviter à revisiter encore plus loin les cadres théoriques mobilisés, les méthodologies, les résultats et leur contextualisation scientifique, ainsi que leur potentiel d’intégration sociale et éthique. En prenant appui sur des travaux contextualisés qui ont interrogé des lieux différents (la formation des soignants, l’hôpital, le domicile des patients diabétiques de type 2) les analyses montrent comment dans un domaine particulier (les maladies chroniques) et dans un contexte spécifique (La Réunion), le potentiel heuristique et la visée transformative des sciences de l’éducation ont déjà contribué utilement à la connaissance et à l’action. Les apports de la sociologie, des didactiques, de l’anthropologie de la santé et de la communication s’articulent de façon constructive pour éclairer les situations d’apprentissage, le processus éducatif ainsi que les enjeux actuels en matière de développement de la littératie en santé. Nourrie par les recherches plurielles menées en France et à l’étranger, cette problématisation sociologique d’objets contextualisés s’inscrit dans une perspective de consolidation et de rayonnement des travaux menés dans le programme quinquennal du laboratoire ICARE (EA7389, La Réunion), en lien étroit avec le réseau national UNIRéS (Réseau des universités pour l’éducation à la santé).