Journée d’Étude « Éducation à la santé : les addictions chez les jeunes »

Cette Journée d’Étude qui s’est déroulée le 11 avril 2014 à l’ESPE de Bourgogne a été essentiellement marquée par les nombreux échanges entre les participants et les intervenants car le public des formateurs a été un peu absent pour cause de concours et d’examens. Malgré cela, ou grâce à cela, la quinzaine de participants composée de formateurs, médecins, infirmières, chef d’établissement et partenaires a pu largement commenter ou questionner le contenu des communications présentées.
Frank FredAprès une ouverture rapide de cette journée organisée par Denis Loizon, Coordonnateur ESPE pour l’éducation à la santé, Frank Pizon, Maître de conférences à l’ESPE Clermont-Auvergne, a posé la question centrale de cette journée : « Prévenir les addictions dans le premier et le second degrés : des enjeux au service de l’action éducative ? »
A partir d’une problématisation d’ensemble de la prévention des addictions et des enjeux qui se posent aux professionnels du milieu scolaire, Frank Pizon a identifié des leviers reconnus à l’échelle internationale pour leur efficacité. Il a ensuite proposé des actions permettant de structurer et de penser l’action à l’école primaire, au collège et au lycée. Cette conférence a donné lieu à de vifs débats autour des différentes propositions.
L’après-midi, Frédéric Forestier, Chargé de mission UNIRéS, a présenté au public un module de formation à distance qui se met en place  au niveau national à destination des formateurs : « Les addictions présentées aux formateurs à partir de la FOAD ». La modélisation de ces addictions a été largement commentée et discutée par le public car elle remet en cause un certain nombre d’idées reçues sur les produits à travers leur dépendance et leur toxicité.
Ensuite, Bérénice Bres, chargée de projet à l’IREPS Bourgogne, est intervenue pour exposer un dispositif local (un site Internet) mis en place par l’ARS afin d’informer les jeunes ; elle a surtout détaillé ce qui relevait des addictions à travers « le pass santé jeunes ».
Enfin, le docteur Marie-Claude Boivin, médecin du Rectorat de l’Académie de Dijon, s’est appuyée sur les actions des Comités d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC) pour détailler ce qui est relatif aux addictions en milieu scolaire.
Au cours de cette journée, un constat a été fait : si les problématiques relatives à l’éducation à la santé ne font pas partie des préoccupations principales des étudiants qui préparent leur concours, on peut penser que celles-ci deviendront plus importantes dans la deuxième année centrée davantage sur les problématiques professionnelles.
C’est sur cette vision optimiste de l’intégration des questions d’éducation à la santé dans la formation des enseignants que les participants se sont séparés.

La direction de l’ESPE de Bourgogne remercie tout particulièrement les différents conférenciers pour leurs apports en matière de formation et le lien fait avec les recherches en éducation. Elle se félicite des liens construits à cette occasion entre l’Université de Bourgogne, le Rectorat et les partenaires présents, montrant ainsi que tous les acteurs sont concernés par les questions d’éducation.

Contact :
Denis Loizon, Maître de conférences
Université de Bourgogne, ESPE de Bourgogne

Coordonnateur d’UNIRéS
Email : Lui écrire