Contextualiser la formation et la recherche en Océanie

La localisation géographique de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique fait de cette île un lieu où les conditions environnementales sont particulières. En effet, la prise en compte de l’environnement au sens géographique (isolement, environnement tropical et sub- tropical selon la saison), mais aussi politique (statut institutionnel) nécessite des réflexions singulières. Le contexte géopolitique de ce pays d’Outre-mer propose un environnement singulier dans lequel la société néo-calédonienne se construit. En matière d’éducation, d’enseignement et de formation, il est essentiel de prendre en compte l’ensemble de ces dimensions afin de contextualiser notre offre de formation mais aussi nos axes de recherche au sein de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE). C’est donc sur la base de ces deux spécificités : culturelles et environnementales que nous avons élaboré une stratégie de recherche pluridisciplinaire déclinée en trois axes :

  • Éducation à la santé, spécificités environnementales ;
  • Enseignement et apprentissage en contexte multiculturel ;
  • Formation des enseignants : vers une nouvelle professionnalité.

Pour ce qui concerne la santé, nous nous intéressons à l’activité physique dans la culture Océanienne mais aussi au sommeil et aux performances intellectuelles en fonction des conditions tropicales et subtropicales.
Il semble donc primordial d’intégrer ces notions de risque environnemental et de spécificité culturelle comme étant des composantes importantes de la santé des jeunes Océaniens. Ces travaux scientifiques seront par la suite transformés en outils d’éducation à la santé proposés par l’ESPE de Nouvelle-Calédonie.

Contact :
Olivier Galy, Professeur agrégé EPS – PhD-HDR-Life Sciences
Université des Antilles et de la Guyane, ESPE de Nouvelle-Calédonie
Email : Lui écrire